L’infection te fait peur

  • par

Beaucoup de contres informations sur les risques bactériologiques à porter une cup.

Au risque de te décevoir la cup n’augmente pas, ni ne diminue le risque infectieux.
Deux bactéries sont responsables du SCT le Staphylocoque doré le plus répandu et très certainement celui qui te semble familier et les Streptocoques de groupe A.
Cette bactérie ne fait pas de distinction de sexe, ni d’âge et touche toutes les couches de la population, à hauteur de 35 %

Ce que tu crains, c’est le SCT menstruel qui se déclare dans le sang après ton cycle.
POURQUOI ? C’est la rétention du sang dans ton vagin qui permet le développement de cette souche de staphylocoque doré

À présent en France sur les 14 millions de femmes, 20 ont déclaré un SCT et elles utilisaient des tampons.

Avant de lancer le scénario catastrophe, il te faudra cumuler les facteurs.
Seulement 4 % de souche du staphylocoque est porteuse de la toxine (TSST-1). Si tu as un bon système immunitaire, ton corps réagit normalement et se défend. Seulement 10 % de cette population à risque rencontre des difficultés à se défendre contre cette toxine libérée.
Tu l’auras compris le risque réel reste minime mais existant d’autant qu’il est difficile à détecter.

Sur le principe de précaution voici quelques mesures d’hygiène

  • bien se laver les mains avant de toucher tes muqueuses
  • laver au gel intime ta cup avant chaque utilisation et la stériliser au soir
  • même s’il est possible de garder ta cup en place pendant 12 heures, il est recommandé de la changer après 6 heures d’utilisation et maxi 8h
  • ne pas poser de dispositif intra vaginal si tu as déjà été sujette à STC ou si tu as rencontré un problème d’immunité (insuffisance des moyens de défense naturels de ton organisme)

En cas de suspicion, ou de symptômes, consulte ta gynécologue, ton médecin traitant ou les urgences

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *